Your search results

Comment préparer son dossier de location ?

Posted by Admin123 on 11 septembre 2022
| 0

Pour trouver un logement en location, la concurrence est rude parfois. Raison pour laquelle il est primordial de bien préparer son dossier de location afin d’impressionner les propriétaires au cours des visites. En effet, peu de chose suffit parfois pour que le propriétaire préfère un candidat à la location à un autre.

Un logement vous intéresse. Mais vous êtes plusieurs sur le coup. Nous vous donnons les astuces et conseils pour constituer un dossier de location aussi crédible que le détenteur de l’immeuble ne pourra refuser.

La constitution d’un dossier de location : Comment y procéder

Le marché de l’immobilier ne cesse d’évoluer. Un logement peut être disponible en agence ou en ligne et ne plus l’être quelques minutes plus tard. Pour éviter donc d’être déçu lors de vos recherches, vous devez nécessairement constituer votre dossier de location avant même de commencer les visites. En plus de vous permettre d’être réactif, cela prouvera votre motivation aux bailleurs. Pour y parvenir, suivez les étapes incontournables qui suivent.

La constitution d’un dossier de location commence nécessairement par une préparation du dossier et des documents obligatoires. Cela vous permettra d’emporter votre dossier avec vous à chaque visite que vous effectuerez. Aussi, n’oubliez pas de le présenter de façon soignée. C’est ainsi que vous rassurerez les propriétaires sur votre sérieux.

Afin de prouver votre motivation aux bailleurs, veillez à ajouter à votre dossier, des documents facultatifs. Ces derniers feront sortir votre dossier de location de la masse. Ces pièces facultatives sont entre autres :

  • La pièce d’identité du garant
  • Votre RIB (Relevé d’Identité Bancaire)
  • Si votre garant possède son immeuble, photocopie des impôts locaux ou de l’avis de taxe foncière
  • Le dernier avis d’imposition de votre garant ou le vôtre
  • Si vous êtes éligible à une aide au logement, la copie d’une simulation qui atteste le montant auquel vous prétendez.
  • Etc.

Ces documents ne sont pas obligatoires, mais ils peuvent faire toute la différence, car ils rendront votre dossier de location plus complet et plus fiable.

Enfin, pour avoir plus de chance auprès des bailleurs, penser à rechercher en amont un garant. Si au cours de votre visite cette condition est remplie déjà, cela vous fera paraître plus solvable devant les propriétaires. 

Quelles sont les pièces obligatoires d’un dossier de location ?

Avant la signature de votre contrat de bail, vous aurez à remettre au propriétaire, toute une série de documents. Ces documents sont listés par la loi ALUR. Ils sont :

  • Une pièce justifiant l’identité du locataire

Celle-ci doit être en cours de validité. Il peut s’agir de votre carte de séjour, de votre permis de conduire, de votre passeport ou encore de votre carte d’identité.

  • Des documents justificatifs de l’activité professionnelle du locataire

Il peut s’agir d’une carte professionnelle, d’un certificat d’identification de l’INSSE ou encore d’un contrat de travail.

  • Un document au moins attestant le revenu du locataire

Il s’agit des deux derniers bilans pour un indépendant et des trois derniers bulletins de salaire pour les locataires salariés.

  • Un document justifiant l’actuel domicile du locataire

Vous pouvez fournir un avis de taxe d’habitation ou une facture d’énergie. Mais si vous êtes logé gratuitement, vous fournirez une attestation sur l’honneur.

Toutes ces pièces sont à fournir en copie. Afin de rassurer votre bailleur et de lui prouver que vous payez vos loyers à temps, vous pouvez ajouter à ces documents, vos dernières quittances de loyer.

Si votre dossier de location n’est pas au complet, vous risquerez de repousser votre déménagement. Mais en plus, votre logement risque d’être attribué à un locataire ayant plus fait preuve de conscience.

Il est important de préciser que si votre caution est une personne physique, elle pourrait fournir ces mêmes documents. Mais s’il s’agit d’une personne morale, elle fournira en plus des pièces suscitées, l’original d’un extrait K bis datant de moins de trois (3) mois. Cette pièce peut être remplacée par tout autre document prouvant l’existence légale de la caution personne physique. En plus de l’extrait K bis, une pièce justifiant l’identité du représentant qui figure sur le K bis sera fournie.

Quels sont les documents dont la demande serait illégale ?

Conformément à la loi du 6 juillet 1989 et à celle du 17 janvier 2002, le propriétaire du logement que vous voulez louer n’est pas autorisé à vous demander certaines pièces. Ces dernières concernent des documents qui contiennent vos informations personnelles.

Les documents bancaires

Aucun propriétaire n’est autorisé à exiger du locataire de lui fournir des documents financiers tels qu’une attestation de bonne tenue du compte postal ou bancaire. C’est pareil pour la copie de son relevé de compte postal ou bancaire. C’est également valable pour l’autorisation de prélèvement automatique.

Des documents justifiant votre situation financière

Il serait illégal que votre propriétaire vous demande de justifier votre situation financière en vous basant sur certains documents. Tel est par exemple le cas d’une attestation d’absence de crédit en cours.

Aussi, dès lors que vous êtes en mesure de fournir tout autre justificatif (quittances de loyer par exemple), le propriétaire ne peut pas vous demander un document provenant de votre ancien bailleur et qui atteste que vous êtes à jour de vos charges et loyers.

De même, du moment où vous présentez votre contrat de travail et vos derniers bulletins de salaire, vous n’êtes plus tenu de fournir une attestation de votre employeur.

Par ailleurs, vous n’êtes pas tenu de donner les informations qui se trouvent dans le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers. C’est pareil pour les informations concernant la non-souscription audit fichier.

Si vous êtes un travailleur indépendant, le détenteur de l’immeuble à louer ne peut en aucun cas vous demander de produire plus de deux bilans.

Les documents personnels

Il est fait interdiction au propriétaire de réclamer au locataire des documents qui concernent sa vie privée dans le cadre d’une location. Ces documents personnels sont :

  • Sa carte d’assuré social
  • Sa photo
  • Un extrait de son casier judiciaire
  • Son dossier médical personnel
  • Son certificat de concubinage ou son contrat de mariage

Il est également interdit au détenteur de l’immeuble de vous réclamer un jugement de divorce. Mais comme preuve de divorce, il peut vous demander le paragraphe qui débute par l’énoncé « Par ces motifs ».

Interdiction de versements illégaux

En contrepartie de la location à laquelle vous consentez, le propriétaire de votre logement n’est pas autorisé à vous demander de verser certaines sommes sauf le dépôt de garantie, le loyer et les charges. Ainsi, il serait illégal de :

  • Remettre une somme d’argent, des valeurs, des effets ou encore des biens correspondant à plus d’un mois de loyer sur un compte bloqué.
  • Verser un chèque pour réserver le logement

Quelles sont les garanties à prévoir dans le cadre d’une location ?

Conformément à la législation, le détenteur du logement que vous comptez louer peut vous demander de lui fournir un garant. Cela lui permet de se prémunir des loyers impayés. Votre garant peut être l’un de vos proches. Vous pouvez choisir l’un de vos parents par exemple.

Cependant, il se peut que vous ne soyez pas en mesure de recourir au soutien de l’un des membres de votre famille. Ne vous inquiétez point, il existe des alternatives. Ces dernières sont :

La caution Visale

La caution Visale implique l’Action Logement. Il s’agit d’un organisme dont la spécialité est le logement social et intermédiaire. Il se chargera de payer vos loyers à votre place en cas de difficultés financières. Toutefois, il est important de préciser que cet organisme ne peut pas vous payer plus que 36 mois de loyer.

Par ailleurs, pour bénéficier de ce privilège, il existe certains critères que vous devez nécessairement remplir. Ils sont :

  • Vous devez être âgé de 18 à 30 ans
  • Vous devez être salarié(e) ayant fait plus de 31 ans et être en mutation professionnelle ou l’être. Vous devez également emménager au cours des 6 mois suivants votre prise de poste. Soit vous devez appartenir à un ménage qui se fait accompagner dans le cadre d’une intermédiation locative.
  • Vous devez être salarié(e) ayant plus de 31 ans d’ancienneté dans une entreprise du secteur privé agricole ou du secteur privé. Vous devez également apporter la preuve que votre salaire net est inférieur ou égal à 1500 euros.
  • Vous devez signer un bail mobilité.

Par ailleurs, il convient de noter que ces conditions ne sont pas cumulatives.

La caution bancaire

Vous allez verser l’équivalent d’un certain nombre de mois de loyers sur un compte dédié. Ainsi, si vous n’arrivez pas à payer vos loyers, votre propriétaire aura la possibilité d’exiger à votre banque de lui débloquer la somme correspondante.

La caution en ligne en 24 heures

Il y a également une autre solution pour le locataire qui consiste à recourir à un garant en ligne. En effet, sur certaines plateformes, vous avez la possibilité d’avoir un certificat de garantie. Pour obtenir ce précieux sésame, vous devez fournir un dossier en ligne. Dès que celui-ci est accepté, ledit certificat vous est délivré. C’est ce document qui sera utilisé dans votre dossier de location comme caution.

Comparer annonces